Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik

C’est un livre dont je vous recommande la lecture en ce mois de novembre. L’histoire se situe au début des années 30, en pleine période de la montée du nazisme, période dont on fait beaucoup références aujourd’hui, et qui est donc très éclairante sur ce qui se passe autour de nous. Le roman n’évoque quasiment pas le travail d’Albert Einstein, on est dans son intimité, on rencontre le père, le mari et l’homme qu’il a été.  Et comme tout homme aussi grand fût -il, il n’a pas été épargné par la tragédie. Sa tragédie se nomme Eduard, son fils qui sera diagnostiqué Schizophrène et qu’il fera interner.

L’auteur a choisi de nous conter l’histoire de cette famille par le biais de trois voix (la mère, le père et le fils), qui a tour de rôle prennent la parole, et ce procédé rend la lecture passionnante. J’ai particulièrement en mémoire le récit d’Eduard, et d’avoir été complètement projetée à l’intérieur de son cerveau et de sa folie.

Roman qui se dévore, instructif et fort en émotion. Et regardez bien la photo de couverture, pour une fois, elle a une histoire et celle-ci vous sera racontée à la fin du livre.

J’ai lu. 311 pages