Marriage story de Noah Baumbach

« Marriage story » restera, sans aucun doute, dans l’histoire du cinéma, tout comme « Kramer contre Kramer », « Scène de la vie conjugale » ou « Annie Hall »… Baumbach réalise un film parfait, j’ose le dire ! en abordant, comme ces prédécesseurs, des thèmes périlleux : le quotidien, le désamour et ses ressentiments. … Il dissèque avec brio, la fin d’un amour ordinaire, avec une mise en scène sobre et maitrisée et interprété par deux acteurs, Adam Driver et Scarlett Johansson, impressionnants de sobriété et d’une justesse rare (la scène de la dispute est incroyable). Une mention particulière à Adam Driver qui m’a totalement bouleversée, ses regards sont criants de vérité.

La scène d’ouverture du film est magistrale ! Quelle splendide idée, cet inventaire, « ces polaroid » de vie à deux, illustré par une magnifique musique et la voix off des deux acteurs, c’est magique, et cela nous plonge directement au coeur de ce couple, qui va inéluctablement, se séparer devant nous. On est tenu par cette histoire jusqu’à la fin, sur un fil… C’est brillant !

Film d’une infinie justesse à l’opposé de ceux de Nicolas Bedos ( Je sais, je suis assez obsessionnelle !!). Baumbach réussit là où beaucoup échoue, parler d’amour sans sentimentalisme mielleux, ni artifice ou décor prétexte.

Une leçon de cinéma et d’interprétation. Immense coup de coeur ! Un film si simple et si beau, c’est tellement rare. Le film de l’année !

A voir sur Netflix