IL est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

Très beau titre pour un roman terriblement efficace.

Livre, qui se lit avec avidité et cela dès la première page. On est dans les années 80/90, au coeur des quartiers nord de Marseille et on suit le parcours chaotique d’une fratrie qui grandit au sein d’une famille toxique. Une histoire dure, avec son lot de violences, de désespoirs et de désillusions, qui parle avec brutalité mais pas sans beauté, d’enfances brisées où l’amour n’a pas sa place, alors pour combler ce manque, on écoute des chansons populaires.

Roman social, sombre, à la lecture captivante ; très bien écrit avec un style moderne, rythmé et percutant. Avec ce roman Rebecca Lighieri confirme son talent, notamment celui d’être une formidable portraitiste et on retrouve ses obsessions avec joie (la famille, les corps, la sensualité)

A lire, on ne s’ennuie pas et la playlist rappellera à beaucoup d’entre vous des souvenirs.

ps : Je ne saurais pas étonnée que ce livre fasse le sujet d’une adaptation cinématographique.

P.O.L 372 pages