JULIE EN 12 chapitres de Joachim TRIER

Mon vote aux prochains César dans la catégorie Film étranger : « Julie en 12 chapitres ». Pourtant cette année, pour la première fois, j’ai eu du mal à choisir tant, j’avais adoré et ai longuement hésité entre trois films dont « La loi de Téhéran » et « Compartiment n°6 ». J’ai beaucoup aimé aussi dans un registre différent, tous les autres films nommés. Tous ceux nommés cette année, ont un point de vue et sont magnifiquement réalisés, assez rare pour le souligner.

Compartiment n° 6de Juho Kuosmanen
Drive My Car, de Ryûsuke Hamaguchi
First Cow, de Kelly Reichardt
Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier
La Loi de Téhéran, de Saeed Roustayi
Madres paralelas, de Pedro Almodóvar
The Fatherde Florian Zeller

Le charme de ce film l’a emporté. La grâce de l’actrice, la douceur et l’intelligence du récit m’ont touchée en plein coeur. C’est une histoire qui m’a fait beaucoup de bien, et je me répète, l’actrice est pour beaucoup dans la réussite de ce film et sa contemporanéité.

Un joli film, coup de coeur plein de grâce, de vie et de simplicité.